Vous êtes ici : Création d'un lieu de travail puce Les 10 points clés puce Protections collectives

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Quels sont mes objectifs ?

  • Intervenir en sécurité sur les toitures, les zones accessibles en hauteur, les équipements en hauteur lors de leur entretien sans avoir recours à des équipements de protection individuelle.

Comment faire ?

  • Installer les équipements techniques dans des zones accessibles de plain-pied pour éviter d’accéder en toiture.
  • Installer des protections collectives définitives en rives de toiture.
  • Supprimer les surfaces fragiles dans les circulations en hauteur.

Repères techniques :

  • Mettre en place des protections collectives définitives en toiture.
  • Mettre en place un dispositif antichute pour protéger les lanterneaux de toiture.
  • Prévoir un accès en toiture (escalier de préférence ou échelle à crinoline) complété par un dispositif de condamnation d’accès.

bonnes pratiques de conception

  • Munir la toiture terrasse de garde-corps ou d’acrotères de hauteur supérieure à 1,10 m.
  • Équiper les lanterneaux d’un barraudage antichute et antieffraction.

Attention !

Les lignes de vie coûtent cher à l’installation, de plus elles imposent une vérification annuelle. Leur utilisation nécessite de former les salariés et reste dangereuse.

a noter pour en savoir plus

 

Fonctionalités utiles de MAVIMPLANT

  • La génération automatique d' « alertes » à la création d’un bâtiment pour indiquer la nécessité de prévoir des moyens de protection collectifs contre les chutes de hauteur intégrés à la toiture.
  • L'étape « Tracé bâtiment » permet de définir et de représenter des toits plats,
  • L'étape « Equipements » permet de définiir des « variations de niveau de sol » ou des « fosses » et d'implanter des moyens d’accès (escaliers, échelles…), des protections (garde corps, acrotère) ou d'interdire l'implantation d'équipements sur ces zones.
  • Les infos- bulles, les informations métiers, les commentaires, .... rappellent aux utilisateurs les bonnes pratiques.